71e Folie : Les psaumes d'Isaak, tome 2 : Cantique


Retour aux Terres Nommés. Le général de l'armée errante et le seigneur des Neuf Maisons Sylvestres, s'est vu confier le trésor et le pouvoir de l'ancien ordre dissous neuf mois plus tôt. Aujourd'hui, de nombreux nobles alliés sont arrivés pour participer à un banquet en l'honneur du premier-né du général Rudolfo. Mais alors que la fête bat son plein, des assassins invisibles font irruption dans la salle du banquet.

Ce livre a été lu dans le cadre d'un partenariat entre :
Bragelonne ET Livraddict

Merci aux éditions Bragelonne et à Livraddict de m'avoir permis de recevoir la suite de Lamentation que j'avais déjà reçu par leur intermédiaire, et dont le billet est ici. J'avais déjà vraiment beaucoup aimé ce premier tome, mais je dois dire que Cantique est encore meilleur, encore plus fort.
Le roman est toujours construit de la même manière que précédemment avec une alternance des personnages et de leur situation. On retrouve donc tous les personnages que l'on suivait dans Lamentation ! Rudolfo, Jin Li Tam, Vlad Li Tam, Petronus, Neb... On en suit également de nouveaux comme Hivers que l'on avait découvert dans le précédent tome à travers les yeux de Neb notamment.
On voit également l'apparition de nombreux nouveaux personnages relativement importants. Certains sont assez obscurs et on aura certainement plus de précisions sur eux dans les romans suivants.
Cantique est plus rapide que Lamentation, parce qu'il n'y a plus besoin de faire cette présentation des personnages et cette mise en place de la situation. On commence donc quelques mois après la fin du précédent livre. Et l'action démarre tout de suite, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle démarre fort.
Toute l'intrigue de ce livre comme pour le premier tourne autour de la notion du complot invisible. On découvre encore plus de choses sur le pourquoi et le comment de tous ces évènements. Certaines révélations sont fracassantes et vraiment surprenantes. Le moins que l'on puisse dire est que Ken Scholes sait surprendre son lectorat avec des retournements de situation pour le moins inattendus.
L'intrigue est vraiment prenante, il n'y a pas de temps mort, de passage où l'on pourrait s'ennuyer. Même les passages "calmes" sont captivants et fascinants. Les situations sont vraiment bien amenées, et les réactions des personnages pas toujours celles que l'on aurait pu attendre. Je me suis d'ailleurs surpris à une ou deux reprises à crier après les personnages, ça prouve à quel point je suis rentré dans le roman.
Mon personnage préféré est sans conteste Jin Li Tam, une femme forte, qui doit faire face à bien des choses et qui pourtant reste toujours fière et digne (petit détail marrant et sans importance, elle est décrite comme étant rousse, et pourtant dans ma tète je l'imagine avec des cheveux d'un noir intense).
Certains passages avec Vlad Li Tam, m'ont gêné par contre, mais je pense que c'était volontaire de la part de l'auteur, pour créer un malaise.
Au final, Ken Scholes signe là encore un très très bon livre qu'il est difficile de refermer et de quitter une fois qu'on l'a commencé.

2 commentaires:

BlacWolf a dit…

Moi aussi j'ai trouvé ce second tome meilleur que le premier et surtout l'intrigue commence à se densifier.
Ça donne envie de lire la suite avec impatience.

Lexounet a dit…

Saga qui me tente beaucoup mais j'ai tellement de pavés Fantasy dans ma PAL qu'elle attendra un peu^^

Enregistrer un commentaire