78e Folie : La Roue du temps, tome 1


Jadis, le Seigneur de l'Ombre a voulu conquérir la terre, mais les Aes Sedai, maîtresses du Pouvoir Unique, l'ont repoussé. Des millénaires se sont écoulés et le Seigneur va enfin sortir de sa geôle et, avec lui, le mal, la guerre, la désolation,...
Seul le Dragon qui guidait les Aes Sedai peut l'anéantir. On dit, qu'un jour, il renaîtra pour délivrer l'univers. Mais quand ? Avant la grande catastrophe finale ?


Voilà une saga dont j'entendais parler depuis un moment, dont je voyais les tomes en magasin sans oser me lancer dans l'aventure. Et puis y'a quelques temps j'ai eu l'occasion d'avoir plusieurs tomes pour pas grand-chose, alors j'ai sauté sur l'occasion. Quand j'ai vu qu'une LC était organisé pour lire le premier tome, j'ai saisi l'occasion, et voilà.
D'abord on peut dire que c'est bien écrit, que le style est sympa, on a une bonne idée de ce à quoi peuvent ressembler les personnages j'ai trouvé. L'histoire a du potentiel, on a envie de savoir ce qu'il va se passer, ce qui va arriver à nos "héros", et surtout j'ai trouvé originale l'idée d'avoir un groupe mixte, avec des personnages qui "ne devraient pas" être là, qui n'ont aucune envie de se trouver là, certains qui ont toutes les peines du monde à se supporter, des personnages au passé et aux intentions mystérieuses...
On suit donc plusieurs personnages, principalement Rand, Mat et Perrin qui semblent être recherchés par des créatures maléfiques. Ils devront s'enfuir de chez eux afin de ne pas mettre leur proches en danger, et ce premier tome nous conte là leur échappée en compagnie d'autres personnages parfois bien mystérieux tels Moiraine et Lan...
L'accent est plus mis sur Rand, un des jeunes gens qui sont à l'origine/la cause de toute l'histoire, c'est un personnage qu'on sent avoir un potentiel de héros, mais pour l'instant on ne peut pas dire qu'il le développe...
Mat est le "farceur", "l'inconscient" du groupe, celui qui fatigue très vite, tellement il ne pense pas aux conséquences de ses paroles ou de ses actes...
Perrin est plus réfléchi, et comme il le dit lui-même, il passe souvent pour "lent", parce qu'il prend le temps de peser ses décisions.
Je ne parlerais pas trop de Moiraine et Lan pour ne pas trop en dire, mais ils sont peut-être les personnages les plus intéressants...
Au final, ce n'est pas un coup de coeur, c'était sympathique, même si parfois je me suis un peu forcé pour aller plus loin dans ma lecture. Le problème est que le rythme est lent, il est très lent pendant les 100 premières pages, où il ne se passe rien, puis il s'accélère un peu ensuite et on se dit qu'on va enfin avoir de l'action, mais en réalité ce n'est pas beaucoup plus rapide, même si par moments on a quelques légers pics d'action.
Par contre, en lisant j'ai eu l'impression de retrouver des choses vues dans des livres bien plus récents, ainsi "La Grande Dévastation" m'a beaucoup fait penser au "Désert Bouillonnant" de Ken Scholes dans sa saga des Psaumes d'Isaak, les "Aes-Sedai" m'ont d'une certaine manière fait penser aux "Inquisitrices" et aux "Mord-Sith" de Terry Goodkind dans L'épée de vérité... Je ne saurais dire si ces auteurs se sont inspirés indirectement de Jordan, ou si ce ne sont que des coïncidences, et au final cela importe peu.
On a donc là un premier tome sur lequel mon avis est un peu mitigé, je lirais pourtant très sûrement la suite en espérant quand même un peu plus d'action...
Lu en Lecture Commune avec : Lisalor, BlackWolf, karline05, LefsÖ, Melisende

7 commentaires:

Karline a dit…

C'est vrai que ce premier tome manque un peu de rythme mais je suis assez envoutée par le stule de l'auteur efficace jusqu'au moindre détails .
Perrin est pour moi le personnage le plus sympatique et celui qui évolue le plus dans ce tome .
Moiraine et Lan sont effectivement bien intrigant

laure a dit…

Je suis d'accord avec toi c'est lent même très lent. Je ne continuerai pas. Bonne lecture pour la suite.

Olya a dit…

Commencer une si longue série me fait peur personnellement, même si j'aimerai la découvrir. Et le fait que tous les tomes ne soient pas encore sortis m'empêche aussi de me lancer dedans.

Mais j'espère bien, un jour, lire cette série malgré tout.

BlackWolf a dit…

Je suis d'accord avec toi que parfois c'est lent mais je me demande si ca vient pas aussi en partie du découpage du livre en deux.
En tout cas moi aussi je vais me laisser tenter par la suite :)

Melisende a dit…

Ahahah. Je lis ton billet et j'ai l'impression de relire le mien ! Pourtant je n'ai pas copié, promis !
On a le même avis, pratiquement. Sauf les cent premières pages qui ne m'ont pas paru si longues.
J'ai aussi senti des éléments similaires, avec les Inquisitrices, notamment. ^^

Pas sûre de lire la suite, à moins de la trouver d'occas' dans la même édition. Je laisse faire le destin ! :)

Theoma a dit…

J'ai toujours voulu le lire ! Merci pour la piqure de rappel !

nanet a dit…

Tiens, c'est marrant que tu parles des inquisitrices de Goodking, cela ne m'a pas du tout effleuré. Je suis comme toi, un tantinet déçue par ce livre dont, il est vrai, j'attendais énormément. trop lent, trop de légendes qui noient l'histoire. Je sais que pour l'auteur, c'est un moyen de nous présenter son monde, son univers... mais cela m'a dérouté et laissé sur la touche.

Biz

Enregistrer un commentaire